Boissons énergisantes et caféine

 
 
La caféine est un stimulant du système nerveux central qui fait battre le cœur plus vite et augmente la tension artérielle. En quantité présente dans des boissons de consommation courante comme le café ou certains sodas, la caféine a des effets peu marqués, même si la sensibilité peut varier d'un individu à l'autre. Cette substance est cependant de plus en plus consommée en quantité excessive, sous forme de boissons énergisantes, ce qui augmente le risque d'intoxication à la caféine. Les effets secondaires se manifestent, entre autres, par des nausées, des vomissements, de l'insomnie, de l'agitation, des maux de tête et une augmentation du rythme cardiaque.
 
 
 
 

Symptômes

Nausées, vomissements, maux de tête, palpitations, agitation anxiété et tremblements sont les symptômes les plus courants d’une intoxication à la caféine. Dans de rares cas, des complications graves telles que des hallucinations et des convulsions peuvent survenir.

 
 
 
 

Traitement

Les symptômes disparaissent souvent spontanément.

Les symptômes disparaissent souvent spontanément. En cas de malaise, contactez votre médecin ou le Centre Antipoisons (070 245 245). Une hospitalisation est rarement nécessaire. 

 
 
 
 

Toxicité

La caféine est une substance qui se trouve naturellement dans le café et - dans une moindre mesure – dans le thé. Les boissons telles que le Coke ou l’ice tea, les produits à base de cacao, comme le chocolat, contiennent également de la caféine. On trouve de la caféine dans certains médicaments.

La caféine est également le principal ingrédient actif des boissons énergisantes. Elle est souvent combinée à d'autres ingrédients (supposés stimulants) tels que la taurine, la D-glucuronolactone, des vitamines B et à des extraits de plantes (guarana, yerba mate, et ginseng). Les effets secondaires et la toxicité de ces boissons sont principalement dus à l'augmentation du risque de surconsommation de caféine.

Chez les adultes en bonne santé, une consommation inférieure ou égale à 400 mg de caféine par jour est considérée sans risque, bien que la sensibilité dépende d'un individu à l'autre. Des différences innées dans le  métabolisme de la caféine expliquent pourquoi certaines personnes sont plus tolérantes que d'autres. La teneur en caféine varie d’une boisson à l’autre: une canette de boisson énergisante de 250 ml contient environ 80 mg de caféine (en Belgique, la quantité maximale de caféine autorisée dans les boissons aromatisées sans alcool est de 320 mg/litre). Une consommation de 2 canettes par jour, comme conseillé par le fabricant, est comparable  à celle d'autres boissons telles que le thé ou le café, qui contiennent entre 100 mg et 400 mg  de caféine par litre: une canette de boisson énergisante de 250 ml contient 80 mg de caféine, ce qui correspond à la quantité présente dans une tasse moyenne de café (125 ml) ou dans deux canettes de Coke de 330 ml. Les energy shots contiennent la même dose de caféine mais dans un plus petit volume (60 ml). Ces produits sont soumis à la  loi sur les compléments alimentaires.

Le guarana est un extrait de plante riche en caféine. Les fabricants de boissons énergisantes peuvent utiliser des extraits de plantes, guarana ou autres, comme source de caféine pour autant que la teneur en caféine de la boisson ne dépasse pas 320 mg/litre.  Ces extraits peuvent contenir des analogues de la caféine pour lesquels aucune limite n’a été définie et qui ont potentiellement un effet énergisant supplémentaire. Le guarana contient par exemple de la théophylline et de la théobromine dont l’effet est similaire à celui de la caféine. Ces substances se trouvent toutefois dans le guarana en plus faible quantité que la caféine.

La taurine et le ginseng sont présents en quantité beaucoup plus faibles que celles nécessaires à une augmentation de la performance et n’ont pas de toxicité à ces doses.

 
 
 
 

Risque

Les boissons énergisantes peuvent augmenter le risque d’intoxication de la caféine parce qu'elles sont consommées en quantité excessive par rapport aux boissons traditionnelles, comme le café et le thé. Elles sont surtout populaires auprès des  adolescents et sont souvent associées à d'autres substances telles que l'alcool, les drogues et à d’autres boissons contenant de la caféine.

Des études ont montré que la consommation de boissons énergisantes en association avec de l'alcool réduit la perception des effets de l'alcool sur l’organisme. Autrement dit, la personne qui mélange de l'alcool avec des boissons énergisantes sera moins susceptible de percevoir les symptômes d’une intoxication à l'alcool. Cela augmente le risque d’alcoolisme et de lésions liées à l'alcool (comportements à risque, accidents…).

En dehors des incidents liés à l'utilisation récréative de boissons énergisantes par les adolescents, des expositions accidentelles chez les enfants peuvent également survenir. Les canettes sont attrayantes, ressemblent à celles d’autres sodas et sont souvent facilement accessibles. En raison de leur faible poids, les jeunes enfants sont plus exposés au risque d’intoxication à la caféine. 

 
 
 
 

Prévention

Limitez votre consommation de caféine.
  • Limitez votre consommation de caféine. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande les limites suivantes (voir avis n°. 8622):
    • Adultes: s’en tenir à un apport journalier total en caféine inférieur à 400 mg, voire même à 300 mg.
    • Adolescents (de 12 à 18 ans): un maximum de 100 mg par jour (attention: une canette de boisson énergisante de 250 ml est proche de cette limite).
    • Les enfants de moins de 12 ans ne devraient pas dépasser 2,5 mg/kg/jour, soit par exemple 75 mg/jour pour un enfant de 30 kg. Mieux vaut éviter la consommation de produit riche en caféine chez l’enfant.
  • Ne consommez-pas de boissons énergisantes lors de la prise de boissons alcoolisées ou de drogues. La caféine augmente le risque de déshydratation.
  • Évitez les boissons énergisantes si vous souffrez d'hypertension artérielle ou d'une maladie cardiaque.
  • La consommation des boissons énergisantes est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. La consommation de caféine pendant la grossesse augmente le risque de fausse couche ou d’un faible poids de naissance. Pendant l’ allaitement, la caféine peut causer de la nervosité chez le bébé. La demi-vie de la caféine (temps mis pour que la concentration dans le sang chute de moitié) est augmentée en fin de grossesse et chez les nourrissons de moins de 6 mois.
  • Ne consommez pas de boissons énergisantes lors de la pratique d’une activité physique intense. La caféine a un effet diurétique: le risque de déshydratation augmente du fait de l’augmentation de la production d’urine.