Le temps d’incubation

Les médecins ont classé les intoxications en fonction du temps qui s’écoule entre la consommation des champignons et le début des symptômes.

Pour les intoxications à incubation courte, les symptômes se manifestent moins de six heures après l’ingestion. Ces intoxications sont habituellement peu graves et ne s’accompagnent pas de lésions d’organes.

Pour les intoxications à incubation longue, les symptômes surviennent plus de six heures après la consommation des champignons. Ce sont les intoxications les plus graves. Des organes comme le foie ou les reins peuvent être lésés. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve l’intoxication par les champignons mortels contenant des amanitines (amanite phalloïde, petites lépiotes…).

Cette classification a bien sûr ses limites: il peut y avoir consommation d’un mélange de champignons à incubation courte et longue!

En cas de doute, il faut sans attendre consulter un médecin ou le Centre Antipoisons (070 245 245).