Les huiles essentielles sont-elles dangereuses?

 
 
L’origine naturelle et végétale des huiles essentielles les font souvent considérer, à tort, comme inoffensives. Les huiles essentielles sont des préparations très concentrées et peuvent provoquer des symptômes d’intoxication en cas de surdosage. Elles sont résorbées par inhalation, ingestion ou contact cutané. En cas d’accident avec une huile essentielle, contactez immédiatement votre médecin ou le Centre Antipoisons (070 245 245 – appel gratuit).
 
 
 
 

Symptômes

Huile essentielle de sauge peut être dangereux pour les enfants.
L’origine naturelle et végétale des huiles essentielles les font souvent considérer, à tort, comme inoffensives.
1
2

Les symptômes et la gravité d’une intoxication par les huiles essentielles varient suivant le type d’exposition (ingestion, contact oculaire,…), le type d’huile en cause, la concentration du produit (l’intoxication par les huiles essentielles pures est la plus problématique), la quantité ingérée (1 goutte, 1 gorgée,…).

Ingestion

En cas d’ingestion, les symptômes peuvent être multiples:

  • Irritation des muqueuses de la bouche.

  • Nausées.

  • Vomissements.

  • Diarrhée.

L’ingestion de certaines huiles essentielles peut également provoquer des troubles de la conscience ou des convulsions, des problèmes respiratoires, et, plus rarement, une atteinte du foie ou des reins.  

Les premiers symptômes surviennent dans les premières heures après l’accident, souvent dans la première demi-heure.

Contact cutané

En cas de contact cutané avec une huile pure, des irritations de la peau peuvent apparaitre: rougeurs, sensations de brûlures,…

Des effets indésirables peuvent également se produire avec des huiles diluées, l’intensité de l’irritation dépendant du degré de dilution.

Les huiles essentielles peuvent déclencher des réactions allergiques chez des personnes sensibilisées.

Des irritations cutanées et des allergies ont été décrites chez des professionnels utilisant des produits pour massage à base d’huiles essentielles.

Contact oculaire

En cas de contact oculaire, des troubles de la vision et des atteintes de la cornée sont possibles. Ces lésions sont réversibles.

Voies respiratoires

L’inhalation de vapeurs peut parfois provoquer une légère irritation des voies respiratoires supérieures.

 

 
 
 
 

Traitement

En cas d’accident avec une huile essentielle, contactez immédiatement votre médecin ou le Centre Antipoisons (070 245 245 – appel gratuit).

Afin d’évaluer la situation, nous vous demanderons quelques informations:

  • Type d’huile essentielle et quantité.

  • Huile essentielle concentrée ou non.

  • Type d’exposition : ingestion, contact cutané, inhalation, contact oculaire…

  • Délai entre l’incident et l’appel.

  • L’âge de la victime.

  • Présence de symptômes.

Le traitement des intoxications par huiles essentielles est symptomatique, il n’existe pas d’antidote spécifique.

Ingestion

En cas d’ingestion d’huile essentielle, vous pouvez rincer la bouche et donner quelques gorgées d’eau à boire. Il ne faut surtout ne pas faire vomir la victime ni donner de lait. Les vomissements pourraient entrainer une fausse déglutition et provoquer des troubles respiratoires importants en cas d’aspiration dans les poumons.

Attention: des vomissements spontanés peuvent survenir, pensez à le signaler.

Une mise en observation à l’hôpital peut être nécessaire en cas d’ingestion importante ou de risque de convulsions.

Contact cutané

En cas de contact avec la peau, laver avec de l’eau et du savon et rincer abondamment. Si des symptômes apparaissent (rougeurs, irritations,…), prenez contact avec votre médecin.

Contact oculaire

En cas de contact oculaire, il est important de rincer immédiatement l’œil à l’eau tiède durant minimum 10 minutes. Si des symptômes d’irritation persistent une heure après le rinçage (œil rouge, sensation d’inconfort, douleur…), un avis médical est nécessaire.

Voies respiratoires

En cas d’inhalation de vapeurs, faire sortir la victime de la pièce afin qu’elle puisse respirer de l’air frais. Si des symptômes respiratoires plus importants se déclarent, une aide médicale est nécessaire.

 
 
 
 

Risque

Les huiles essentielles sont principalement toxiques en cas d’ingestion. Certaines sont toxiques après exposition répétée. Le risque est plus grand lorsqu’elles sont utilisées pures.  

Chacune de ces substances possède des propriétés particulières et des risques toxiques spécifiques, ce qui rend complexe un classement des huiles les plus dangereuses. Il n’existe donc que peu de règles générales.

Les huiles essentielle de sauge, d’hysope, de thuya, d’eucalyptus et de camphre sont particulièrement dangereuses en surdosage chez l’enfant car elles peuvent provoquer des convulsions.

Certains groupes de patients sont plus sensibles à la toxicité des huiles essentielles: en cas d’asthme, d’épilepsie, d’allergie, chez la femme enceinte ou allaitante et le jeune enfant, il est préférable de demander l’avis d’un médecin avant d’utiliser une huile essentielle.

 
 
 
 

Prévention

Les flacons d’huiles essentielles peuvent parfois ressembler à des flacons de médicaments (ex : gouttes pour les yeux). Conservez-les séparément.
Les flacons d’huiles essentielles peuvent parfois ressembler à des flacons de médicaments (ex : gouttes pour les yeux). Conservez-les séparément.
1
2
  • Les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins. Renseignez-vous avant d’en acheter ou d’en utiliser.

  • Conservez les flacons hors de portée des enfants.

  • Ne placez pas de diffuseur d’huiles essentielles à portée des enfants.

  • Les flacons d’huiles essentielles peuvent parfois ressembler à des flacons de médicaments (ex: gouttes pour les yeux). Conservez-les séparément.

  • Conservez les huiles essentielles à l’abri de l’air et de la lumière: certains produits de dégradation peuvent entraîner des réactions allergiques. C’est le cas par exemple de l’huile essentielle de mélaleuca (arbre à thé).

 
 
 
 

En savoir plus?

Les huiles essentielles sont des préparations obtenues par distillation de plantes ou parties de plantes (feuilles,  fleurs, écorce ….). Ce sont des composés complexes ayant une odeur et des propriétés spécifiques suivant la plante dont ils sont issus. Les produits vendus sous la dénomination « huile essentielle » ne sont pas dilués (produits purs).

Utilisées depuis des siècles, les huiles essentielles connaissent un regain d’intérêt et sont utilisées comme parfums d’ambiance, incorporées à des cosmétiques, à des baumes de massage ou à d’autres produits. En vente libre, elles sont proposées pour traiter divers maux tels que rhume (huile d’eucalyptus), stress (huile de lavande), eczéma (huile de camomille) et utilisées en diffuseur, ajoutées à l’eau d’un bain, appliquées sur la peau ou en inhalation. 

On retrouve également des huiles essentielles dans des préparations pour inhalation de type Vicks Vaporub®.

Il existe plus de 500 huiles essentielles ayant chacune leurs propriétés et leurs usages.