Erreurs thérapeutiques

 
 
Le Centre Antipoisons reçoit chaque année environ 7.000 appels (7.351 appels en 2016) pour une erreur survenue dans l’utilisation d’un médicament. Ces accidents se produisent aussi bien chez l’adulte (58,5% des cas) que chez l’enfant (41,5% des cas). Quelques appels concernent les animaux. Chez l’adulte comme chez l’enfant, les erreurs les plus fréquentes sont les surdosages (4.583 appels en 2016) et les erreurs de produit (1.995 appels). Les erreurs dans la voie d’administration sont plus rares (443 appels en 2016). Enfin, la prise de médicaments périmés (147 appels) est une source d’inquiétude mais reste en général sans conséquence. Chez l’enfant, les médicaments à base de paracétamol et d’ibuprofène utilisés pour combattre la fièvre et la douleur ainsi que les médicaments contre la toux et le rhume (antitussifs, mucolytiques, expectorants, gouttes pour le nez) sont souvent en cause dans les erreurs. Chez l’adulte ce sont les médicaments du système nerveux (somnifères, antidépresseurs…), les médicaments du système cardiovasculaire et les antidouleurs qui sont le plus souvent impliqués.
 
 
 
 

Traitement

Vous vous êtes trompés en prenant ou en donnant un médicament ?

Prenez contact avec le Centre Antipoisons (070 245 245), votre médecin ou votre pharmacien.

 
 
 
 

Risque

Les erreurs les plus courantes sont:

  • Erreur dans l’utilisation de la pipette doseuse: surdosage par confusion entre l’échelle correspondant au poids de l’enfant et celle des millilitres. Par exemple, administration de 6 ml d’un sirop au lieu de la quantité pour un enfant de 6 kg.
  • Erreur dans l’utilisation des cuillères-mesures fournies avec les sirops, utilisation d’une cuillère à café ou à soupe au lieu de la cuillère mesure.  
  • Erreur dans le comptage des gouttes.
  • Utilisation chez le jeune enfant d’une préparation destinée à un enfant plus grand ou à un adulte: suppositoire pour enfant donné à un bébé, suppositoire pour adulte à un enfant.
  • Manque de concertation: administration d’une dose du même médicament par des personnes différentes à quelques instants d’intervalle.
  • Mauvaise compréhension des instructions données par le médecin ou le pharmacien.
  • Mauvaise compréhension de la notice.
  • Posologie inhabituelle d’un médicament: médicament à prendre une fois par semaine pris une fois par jour.
  • Les erreurs de produit surviennent souvent le soir ou la nuit: la fatigue, un éclairage insuffisant, une mauvaise vue expliquent la confusion entre des emballages similaires: désinfectant et sirop pour la toux par exemple.
  • Chez le patient âgé, les troubles de la mémoire peuvent conduire à prendre plusieurs fois un médicament.
  • Les douleur intenses (rage de dent) incitent à la prise répétées de fortes doses d’antidouleurs à intervalles rapprochés. Cela peut rapidement provoquer une intoxication grave: il faut consulter un médecin sans tarder.