Méthylphénidate

 
 
Le méthylphénidate (mieux connu sous les dénominations commerciales Rilatine®, Concerta® etc.) est un médicament utilisé pour le traitement du TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité). Le méthylphénidate est classé dans la catégorie des médicaments stupéfiants. Les appels au Centre Antipoisons concernent des surdosages accidentels, des effets indésirables ou des utilisations hors prescription pour améliorer le pouvoir de concentration. Le risque d’intoxication et les symptômes varient en fonction de la dose et, selon les cas, un examen médical ou parfois une hospitalisation peuvent être nécessaires.
 
 
 
 

Symptômes

En cas de surdosage ou d’interaction avec d’autres médicaments, des symptômes nécessitant une intervention médicale peuvent survenir.

En cas de surdosage ou d’interaction avec d’autres médicaments, des symptômes nécessitant une intervention médicale peuvent survenir. Les principaux symptômes sont des effets sur le système nerveux central, agitation, anxiété, hallucinations, psychoses, comportement agressif ainsi que effets sur le cœur, accélération du rythme cardiaque, palpitations, troubles du rythme. Le patient peut également présenter des difficultés respiratoires.

Plusieurs études ont montré un effet favorable sur le comportement et la concentration des patients, variable d’une personne à l’autre. Des effets secondaires sont souvent signalés. Les plus courants sont des insomnies, de l’agitation et des troubles digestifs.

 
 
 
 

Risque

Il peut être tentant de se procurer du méthylphénidate dans l'espoir d’améliorer ses performances aux examens. Le jeu n’en vaut pas la chandelle. Utiliser ce médicament hors prescription signifie non seulement s’exposer à de nombreux effets indésirables mais aussi à un risque d’accoutumance et de dépendance avec son cortège de problèmes. De plus, même si un effet limité sur la concentration a été observé rien ne prouve que cela influence de manière positive les résultats obtenus. Une étude récente chez des sujets en bonne santé a montré une augmentation de la concentration mais une diminution de la capacité à faire des raisonnements complexes dont on a bien besoin pour beaucoup d’examens.    

Etudiants: bien gérer son temps et au besoin demander de l’aide vaut mieux que recourir à un médicament hors prescription.

 
 
 
 

Prévention

Ne prenez pas ce médicament de votre propre initiative.

Ne prenez pas ce médicament de votre propre initiative et n’acceptez pas d’en donner à une autre personne si vous suivez un traitement. Un médicament prescrit pour vous, à la dose qui vous convient, peut être dangereux pour quelqu’un d’autre.

Pour éviter tout risque d’intoxication suivez les instructions de votre médecin traitant et gardez le produit hors de portée des jeunes enfants.