Pas de sirop antitussif en-dessous de 6 ans

 
 
Durant l’hiver, toux et refroidissement sont sources d’inconfort et de troubles du sommeil chez l’enfant. La toux est très fréquente. Elle n’est généralement pas grave et même parfois utile. En effet, la toux est un réflexe normal pour dégager les voies respiratoires. Les médicaments antitussifs ne sont pas indiqués chez les enfants de moins 6 ans en raison d’un manque de preuves de leur efficacité et de leurs effets indésirables en cas de surdosage. La toux permet de de libérer les voies respiratoires encombrées. La toux peut parfois être sèche, irritative, sans production sécrétion. La toux peut également être un symptôme d’infection, d’allergie, d’asthme ou d’un reflux gastrique. L'environnement des enfants peut également être responsable de la toux: le tabagisme passif ou certains polluants peuvent déclencher une toux persistante.
 
 
 
 

Toxicité

Les médicaments antitussifs ne sont pas indiqués chez les enfants de moins 6 ans: leur efficacité n’a pas été suffisamment prouvée. Dans certains cas, ces médicaments font même plus de mal que de bien en empêchant d’expulser  les sécrétions indésirables. En outre, les antitussifs peuvent provoquer des effets secondaires dangereux chez les bébés et les jeunes enfants.

C’est pourquoi, en 2013, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a revu la balance bénéfice-risque des médicaments contre la toux et le refroidissement. Cette évaluation a conduit à la contre-indication de médicaments contenant entre autres de la codéine, de la pholcodine, du dextrométhorphane ou de la pentoxyvérine chez les enfants de moins de 6 ans.
Ces recommandations se trouvent sur la notice accompagnant le médicament.

Codéine

Les médicaments antitussifs à base de codéine ne sont plus délivrés que sur ordonnance. Une dose trop importante de codéine peut conduire à une dépression respiratoire. Une petite cuillère à soupe de sirop contenant 30 mg/5 ml de phosphate de codéine représente déjà une dose toxique pour un enfant de 2 ans pesant 12 kilos.

Dextrométhorphane

En cas de surdosage en dextrométhorphane, des symptômes tels que vertige, troubles gastro-intestinaux et confusion peuvent apparaitre.

Dérivés terpéniques

Les suppositoires antitussifs contenant des dérivés terpéniques tels que du camphre ou de l’eucalyptol sont absolument déconseillés chez les enfants de moins de 30 mois et chez les enfants ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions fébriles en raison du risque de troubles neurologiques ou de convulsions.

 
 
 
 

Prévention

  • Ne pas fumer à proximité de l’enfant.
  • Recherchez la présence de produits pouvant entraîner des allergies ou des irritations : parfums, aérosols, etc.
  • Veillez à rafraichir et humidifier suffisamment l’air des pièces
  • Souvent, une cuillère de miel, un sirop à base de thym ou une boisson chaude permet de soulager la toux.
  • Les sirops antitussifs dits « naturels », à base d’huiles essentielles telles que le camphre ou l’eucalyptol doivent absolument être évités car présentant un risque de toxicité. En savoir plus. 
 
 
 
 

Pages liées