Amanite phalloïde (Amanita phalloides)

 
 
L’amanite phalloïde est responsable de la plupart des accidents mortels. Un seul champignon suffit à provoquer une intoxication grave. Ce n’est pas pour rien qu’il est appelé «death cap» (chapeau de la mort) en anglais.
 
 
 
 

Période d'incubation

Le délai entre la consommation du champignon et le début des symptômes est long: les premiers symptômes ne se manifestent qu’une douzaine d’heures en moyenne après le repas. Ce délai peut aller jusqu’à 48 heures.

 
 
 
 

Symptômes

L'amanite phalloïde fait partie des champignons les plus toxiques au monde.
Amanite phalloïde (Amanita phalloides) - Photo: Johan Allard.
Amanite phalloïde (Amanita phalloides).
L’amanite phalloïde passe par plusieurs stades de développement et prend différentes formes et couleurs.
1
2
3
4

L’intoxication évolue en trois phases:

  • Phase d’agression: l’intoxication débute comme une gastro-entérite avec des vomissements et des diarrhées intenses entraînant une déshydratation.

  • Phase de rémission apparente: les symptômes de gastro-entérite s’atténuent, l’atteinte du foie s’installe, l’analyse de sang montre une perturbation des tests hépatiques.

  • Phase hépatorénale: l’atteinte du foie entraîne des troubles de la coagulation, une élévation du taux d’ammoniaque dans le sang, un coma (encéphalopathie hépatique). Les reins peuvent également être atteints.

 
 
 
 

Traitement

L’hospitalisation en réanimation s’impose.

Le traitement est essentiellement symptomatique. Il n’y a pas d’antidote spécifique. Une transplantation du foie est parfois nécessaire.

 
 
 
 

Risque

Environ 17 % des intoxications évoluent vers le décès du patient. Les progrès de la réanimation ont heureusement amélioré le pronostic de l’intoxication par amanite phalloïde qui reste cependant une intoxication très grave.

 
 
 
 

Prévention

Amanite phalloïde (Amanita phalloides).
Amanite phalloïde (Amanita phalloides).
Amanite phalloïde (Amanita phalloides).
1
2
3
  • Il faut apprendre à reconnaître l’amanite phalloïde sous toutes ses formes: les formes jeunes, en forme d’oeuf, peuvent être confondues avec des vesses de loup.

  • Les formes blanches sont parfois confondues avec des champignons blancs comestibles: psalliote des bois, tricholome colombette...

  • Un cueilleur inexpérimenté pourrait confondre la forme verte avec des russules ou des tricholomes verts.

  • Amanita virosa (amanite vireuse) et Amanita verna (amanite printanière) ont la même toxicité que l’amanite phalloïde.