Toxines marines

 
 
Comme tous les coquillages, les moules sont sensibles à différents contaminants. C’est pourquoi elles sont régulièrement contrôlées.
 
 
 
 

Symptômes

Plusieurs sortes de symptômes peuvent survenir après ingestion de coquillages contaminés par des toxines marines. Selon la toxine en cause on distingue 4 principaux groupes d’intoxication. En 2002 dans la région d’Anvers, 400 personnes ont présenté des troubles digestifs (diarrhetic shellfish poisoning) après consommation de moules danoises contaminées par une toxine, l’acide okadaïque.

Les autres types d’intoxication, heureusement très rares voire inexistantes dans notre pays sont l’intoxication paralysante (troubles digestifs, sensation de fourmillements, paralysies) l’intoxication amnésiante (troubles digestifs, maux de tête, confusion, perte de mémoire) et l’intoxication neurologique par les fruits de mer (troubles digestifs, vertiges, fourmillements...).

 
 
 
 

Toxicité

Les toxines marines sont produites par différentes espèces de micro-algues. L’efflorescence algale ou bloom est un phénomène qui se traduit par la prolifération rapide d’une espèce d’algue sous l’effet notamment de la chaleur et de la pollution et qui peut s’accompagner de libération de toxines dans l’eau. Ces toxines s’accumulent dans la chair des poissons et des fruits de mer et arrivent ainsi dans notre chaîne alimentaire. Les coquillages filtreurs, qui se nourrissent de particules en suspension dans l’eau de mer, peuvent y trouver des microalgues productrices de toxines et les accumuler dans leurs glandes digestives sans en être visiblement affectés.

 
 
 
 

Risque

La consommation de moules et autres coquillages peut parfois s’accompagner d’une intoxication alimentaire. Plusieurs causes peuvent expliquer une intoxication alimentaire aux fruits de mer: contamination bactérienne ou virale, pollution de l’environnement (métaux lourds, hydrocarbures…) mais aussi présence de toxines marines dans l’eau de mer. Les épidémies d’intoxications aux fruits de mer sont heureusement rares grâce aux contrôles sanitaires et aux inspections de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA).

 
 
 
 

Prévention

Les règles de base d’hygiène alimentaire sont bien sûr d’application lors de la préparation des coquillages.
1
2

Les règles de base d’hygiène alimentaire sont bien sûr d’application lors de la préparation des coquillages. Rincez soigneusement les coquillages avant de les préparer et éliminez ceux dont la coquille est brisée ou ne se referme pas. Les coquillages doivent être vivants au moment de leur préparation et se conservent au froid.

Le ramassage sauvage de coquillages est à déconseiller en raison du risque de contamination.