Clitocybes (Clitocybe)

 
 
De nombreux petits clitocybes blancs sont toxiques. L’intoxication est due à la muscarine, présente notamment dans la chair de Clitocybe candicans, Clitocybe phyllophila et Clitocybe rivulosa. Les clitocybes blancs sont parfois confondus avec Clitopilus prunulus (clitopile petite prune).
 
 
 
 

Période d'incubation

Le délai entre la consommation des champignons et l’apparition des symptômes est court: il va de quelques minutes à deux heures.

 
 
 
 

Symptômes

Clitocybe candicans.
Clitocybe phyllophila.
Clitocybe rivulosa.
1
2
3

Les symptômes de l’intoxication apparaissent rapidement après l’ingestion et forment un tableau appelé « syndrome sudorien » ou « syndrome muscarien ».

L’intoxication se caractérise par un écoulement du nez, de l’hypersalivation, des transpirations abondantes, du larmoiement, des difficultés respiratoires dues à une hypersécrétion au niveau des bronches. Un ralentissement du rythme cardiaque et une chute de la tension artérielle peuvent survenir. Des vomissements et de la diarrhée complètent cet inconfortable tableau.

L’ intoxication est de courte durée, la guérison se fait en moins de 24 heures.

 
 
 
 

Traitement

L’administration d’atropine est parfois nécessaire.

 
 
 
 

Prévention

Les clitocybes blancs sont parfois confondus avec Clitopilus prunulus (clitopile petite prune).