Lépiotes (Lepiota)

 
 
Comme l’amanite phalloïde, certaines petites lépiotes contiennent des amanitines et peuvent entraîner une intoxication mortelle. Il s’agit notamment de Lepiota brunneolilacea, L.brunneoincarnata, L. josserandii et L. helveola. D’autres petites lépiotes contiennent des amanitines en quantité moindre. D’une manière générale, il ne faut pas consommer de lépiotes dont la taille est inférieure à 10 cm.
 
 
 
 

Période d'incubation

Le délai entre la consommation des champignons et l’apparition des symptômes est long: les premiers symptômes ne se manifestent qu’une douzaine d’heures en moyenne après le repas. Ce délai peut aller jusqu’à 48 heures.

 
 
 
 

Symptômes

Lepiota josserandii.
Lepiota brunneolilacea.
Lepiota brunneoincarnata.
1
2
3

L’intoxication évolue en trois phases:

  • Phase d’agression: l’intoxication débute comme une gastro-entérite avec des vomissements et des diarrhées intenses entraînant une déshydratation.

  • Phase de rémission apparente: les symptômes de gastroentérite s’atténuent, l’atteinte du foie s’installe, l’analyse de sang montre une altération des tests hépatiques.

  • Phase hépatorénale: l’atteinte du foie entraîne des troubles de la coagulation, une élévation du taux d’ammoniaque dans le sang, un coma (encéphalopathie hépatique). Les reins peuvent également être atteints.

L’intoxication peut être mortelle.

 
 
 
 

Traitement

L’hospitalisation en réanimation s’impose. Le traitement est essentiellement symptomatique.Il n’y a pas d’antidote spécifique. Une transplantation du foie est parfois nécessaire.