LES RATICIDES SONT-ILS DANGEREUX?

A l’heure actuelle les produits sur le marché en Belgique pour tuer les rats et les souris se répartissent en deux groupes principaux en fonction de leur substance active.

Le premier groupe, dans lequel on trouve plus grand nombre de produits, est à base d’anticoagulants, substances qui empêchent la coagulation du sang. Sur l’étiquette de ces produits vous trouverez le nom de la substance active, la mention qu’il s’agit d’un anticoagulant et que la vitamine K1 est l’antidote de l’intoxication.
Les substances actives suivantes appartiennent à ce groupe: brodifacoum, bromadiolone, coumachlor, coumatetralyl, dicoumarol, difenacoum, difethialone, flocoumafen, warfarine, chlorophacinone, diphacinone et pindone (liste non limitative).

Le second groupe contient de l’alpha-chloralose, un ancien somnifère agissant sur le système nerveux central. L’emballage de ces produits porte la mention: 4% chloralose (CAS 15879-93-3).

En cas de doute sur la nature d’un produit, contactez le Centre Antipoisons (070 245 245).

 

Symptômes

  • Raticides à base d’anticoagulants

Chez l’homme et l’animal, l’ intoxication se manifeste par une augmentation de la tendance aux saignements : apparition d’ecchymoses (bleus), saignements prolongés de petites blessures ou de saignements du nez ou des gencives.

Dans les cas graves il peut y avoir du sang dans les urines ou dans les selles.

Les premiers symptômes n’apparaissent que deux ou trois jours après la prise et doivent faire penser à une intoxication.  

  • Raticides à base d’alpha-chloralose 

Animaux

En cas d’ingestion d’un produit à base d’alpha-chloralose les premiers symptômes se déclarent peu de temps après l’ingestion. L’animal a l’air confus et peut présenter des tremblements. Il réagit vivementaux stimulations comme le bruit ou le toucher et se montre parfois agressif. En cas d’ingestion importante, la situation évolue vers des convulsions et un coma. Le chat est très sensible l’intoxication au chloralose.

Enfants et adultes

Les symptômes apparaissent souvent 2h. après la prise.

Les premiers symptômes sont des vomissements, des vertiges, des tremblements et des signes d’ébriété. La survenue de contractions musculaires en réaction au moindre stimulus est caractéristique.

En cas de prise massive, l’évolution vers le coma peut survenir en quelques minutes.  

Premiers soins

  • Contact cutané

Un bref contact avec les mains n’entraîne pas de risque d’intoxication. Il suffit de se laver les mains à l’eau et au savon.

  • En cas d’ingestion

Les jeunes enfants qui portent une petite quantité à la bouche en jouant n’arrivent quasi jamais une dose toxique et un traitement est rarement nécessaire.

Dans tous les autres cas: prenez contact avec votre médecin ou le Centre Antipoisons (070/245.245) en ayant le produit à portée de la main.

Prévention

  • Rangez les raticides hors de portée des enfants et des animaux domestiques.
  • Lisez la notice et respectez le mode d’emploi.
  • Utilisez des boîtes appâts qui s’ouvrent à l’aide d’une clé pour rendre le produit inaccessible aux enfants et aux animaux domestiques.
  • N’utilisez que des produits autorisés en Belgique comme raticides. Le numéro d’autorisation du produit ainsi que le nom des substances actives doivent se trouver sur l’ étiquette.