Nouveautés

La baisse des températures, la hausse des prix de l'énergie, l'augmentation imminente de la "pauvreté énergétique" et le pouvoir destructeur des inondations de l'été dernier en Wallonie signifient que le risque d'intoxication au CO est plus grand que jamais. C'est pourquoi le Centre Antipoisons lance la campagne « Ne vous faites pas avoir par le CO ! »

UFI est l'abréviation de Unique Formula Identifier, une combinaison unique de chiffres et de lettres que l'on trouve sur l'emballage des produits chimiques, y compris les produits ménagers. Tous les produits chimiques doivent désormais contenir ce code.

 Tous les aliments que nous trouvons si délicieux, ne sont pas forcément sans danger pour votre animal de compagnie!

Les jours raccourcissent et le thermomètre chute. Les premiers cristaux de glace font leur apparition dehors et on n’aspire qu’à se réchauffer à l’intérieur avec un bon feu au bois. Oui, Noël est à la porte et il est presque l’heure de fêter ça ! Mais attention, tous les aliments que nous trouvons si délicieux, ne sont pas forcément sans danger pour votre animal de compagnie!

Passer l'hiver en toute sécurité
Les mois d'hiver ont leur charme. Ce sont des mois agréables et, lorsque la neige tombe, ils offrent des images idylliques. Et puis, bien sûr, il y a les fêtes et les réceptions de fin d'année.
En général, les conséquences restent limitées à des troubles gastro-intestinaux passagers.

Les intoxications et les produits alimentaires n'occupent pas une place très importante dans le nombre d'appels reçus par le Centre Antipoisons, contrairement aux médicaments et aux produits ménagers qui concernent, eux, un nombre très élevé de demandes de conseils des experts du Centre. Cependant, le nombre d'intoxications dues à la "nourriture" est en sérieuse augmentation. Alors qu'en 2018, cela représentait 2 876 appels, ce chiffre est passé à 3 087 en 2019 et à 3 447 en 2020.

Dans le cas d'une intoxication par des champignons, le monde médical parle de "périodes d'incubation" courte et longue.

Dans la majorité des cas d'exposition à des produits toxiques, les humains et les animaux ne présentent pas immédiatement de symptômes de troubles. Dans le cas de champignons extrêmement toxiques, il peut même s'écouler un temps très long avant que les premiers symptômes n'apparaissent, et dans certains cas, il est alors déjà trop tard ; un traitement médical d’urgence et invasif (comme une transplantation du foie) s’avère alors nécessaire.

Les énormes inondations de l'été dernier ont causé et causent encore énormément de problèmes dans les zones touchées. Il faudra beaucoup de temps avant que les victimes ne puissent reconstruire leur vie. Effets ménagers, appareils et, dans certains cas, maisons entières sont irréparables. On déplore en outre des problèmes d'approvisionnement en électricité et en eau potable. A cette triste réalité s’ajoute l’approche de l’hiver.

La shisha est alors utilisée à l'intérieur, là où il n'y a pas assez de ventilation, ce qui augmente le risque d’intoxication au CO.

Fumer le narguilé est une méthode traditionnelle de consommation de tabac, largement pratiquée depuis 400 ans. Traditionnellement, fumer du narguilé ou de la chicha est une activité culturelle, notamment au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique. Ces dernières années, son utilisation en tant qu'activité récréative a augmenté dans le monde entier, en particulier chez les jeunes. Des bars à chicha sont de plus en plus frequents en Belgique.

Les tatouages à l'encre peuvent contenir des substances toxiques.

Des recherches montrent que 12% de la population européenne, principalement des jeunes entre 18 et 34 ans, ont au moins un tatouage. Ces tatouages ne sont pourtant pas entièrement inoffensifs. En effet, le corps considère les substances utilisées comme étrangères et on ne peut donc exclure d’éventuelles réactions allergiques.

Le Centre Antipoisons engage un médecin et/ou pharmacien.

Le Centre Antipoisons engage un médecin et/ou pharmacien. En savoir plus: cliquez ici.

Pages