La crinière de lion

La cyanée bleue est moins dangereuse que Cyanea capillata, méduse à crinière de lion, de couleur jaunâtre ou marron, beaucoup plus grande (jusqu’à 50 cm de diamètre) et plus venimeuse.
Le contact avec Cyanea capillata entraîne une sensation de brûlure suivie par une douleur importante, un gonflement et une rougeur de la peau. [Photo: Saxifraga-Eric-Gibcus]
La cyanée bleue est moins dangereuse que Cyanea capillata, méduse à crinière de lion, de couleur jaunâtre ou marron, beaucoup plus grande (jusqu’à 50 cm de diamètre) et plus venimeuse.
Le contact avec Cyanea capillata entraîne une sensation de brûlure suivie par une douleur importante, un gonflement et une rougeur de la peau. [Photo: Saxifraga-Eric-Gibcus]

Nom scientifique: Cyanea capillata
Nom commun FR: Méduse crinière de lion
Nom commun NL: Gele haarkwal

Cyanea capillata, méduse à crinière de lion, de couleur jaunâtre ou marron, est beaucoup plus grande (jusqu’à 50 cm de diamètre) et plus venimeuse que la cyanée bleue. Son ombrelle porte 150 tentacules longs d’environ 1 m. Dans le passé, la présence de Cyanea capillata a parfois été signalée à la côte belge mais cette méduse n’a plus été observée depuis plus de dix ans. 

Le contact avec Cyanea capillata entraîne une sensation de brûlure suivie par une douleur importante, un gonflement et une rougeur de la peau. Douleur et gonflement disparaissent après une quinzaine de minutes, laissant une trainée rouge vif persistant plusieurs jours.

Des signes généraux tels que nausées, douleurs abdominales, sueurs profuses et crampes musculaires peuvent survenir.