Ethylène glycol et méthanol

Cet article est destiné aux professionnels: les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous.

1. Fomépizole

La métabolisation de l’éthylène glycol et du méthanol par l’alcool déshydrogénase génère des métabolites responsables de l’intoxication. L’éthanol et le fomépizole sont deux antagonistes spécifiques de l’alcool déshydrogénase qui peuvent être utilisés en cas d’intoxication aiguë.
Le fomépizole (4-méthylpyrazole) est beaucoup plus facile à manier que l’éthanol: il s’administre par injection toutes 12 heures, il n’est pas nécessaire d’obtenir des dosages sanguins de fomépizole, les effets indésirables sont mineurs, il permet d’éviter l’hémodialyse ou d’en réduire la durée.

Adulte:

  • Dose initiale de 15 mg/kg suivie de 4 doses d’entretien de 10 mg/kg à 12 h d’intervalle.

  • Les doses suivantes sont de 15 mg/kg (augmentation du métabolisme du fomépizole par auto-induction) toutes les 12 h.

  • Poursuivre l’administration jusqu'à ce que le taux plasmatique d’éthylène glycol ou de méthanol soit inférieur à 20 mg/dl chez un patient asymptomatique avec un pH artériel normal.

  • Chaque dose sera administrée par voie intraveineuse en 30 min. dans 250 ml de sérum physiologique.

  • Chez le patient hémodialysé, les doses doivent être augmentées: dose initiale de 20 mg/kg en 30 à 45 min. puis perfusion de 1 - 1,5 mg/kg/heure pendant la durée de la dialyse (voir notice du produit).

Enfant:

Une posologie pour les enfants n’a pas encore été établie. Cependant, des cas pédiatriques ont été publiés. La posologie utilisée était la même que chez l’adulte et l’évolution clinique aussi favorable.

La disponibilité du fomépizole est encore limitée et le coût du traitement est élevé.

Un protocole de traitement à base de fomépizole et d'éthanol est disponible auprès du Centre Antipoisons.

Où pouvez-vous commander l'antidote?

Fomépizole ampoule 5mg/ml (boite de 5 ampoules 20 ml) est à nouveau disponible. Le Centre Antipoisons dispose de boîtes en stock. Vous pouvez commander par:

  • EUSA Pharma, tel. +31 858 88 40 43, fax. +31 858 88 87 85, e-mail: customerservice-nl@eusapharma.com
  • En cas d’urgence, les professionnels de la santé peuvent également obtenir cet antidote au Centre Antipoisons via tel. 070 245 245.

2. L'Ethanoltherapie

 Le but du traitement est de maintenir un taux sanguin d’éthanol entre 100 et 150 mg/100 ml. Il faudra donc faire des contrôles fréquents d’éthanolémie pour adapter la dose.

Posologie

  • Dose de charge: 0,6 à 0,8 g d’éthanol/kg
  • Dose d’entretien: 110 à 130 mg/kg/heure
  • Dose d’entretien pendant la dialyse: 250 à 350 mg/kg/heure

1 ml d’éthanol à 100% = 0,8 g d’éthanol. L’éthanol injectable se présente sous forme d’ampoules de 10 ml à 94°.

Dans la plupart des cas, une administration I.V. sera le mode d’administration le plus fiable. Attention: ne pas perfuser des solutions trop concentrées qui pourraient provoquer des thrombophlébites.

Une solution d’éthanol à 10 % dans du glucose 5% est la concentration idéale.

Praktisch

Préparation de la perfusion:

Préparer une solution de perfusion à 10% d’éthanol (v/v) dans du glucose 5%. Pour ce faire:

  • Retirer 100 ml d’un flacon de glucose 5% de 1 litre
  • Rajouter dans ce flacon 10 ampoules de 10 ml d’éthanol à 94°

Vitesse de perfusion:

  • Dose de charge: 10 ml/kg de poids à faire couler en 30 à 60 minutes( = 0.8 g d’éthanol/kg)
  • Dose d’entretien: 1.5 ml /kg/heure (= 120 mg/kg/heure)
  • Dose d’entretien pendant la dialyse: doubler ou parfois même tripler la vitesse de perfusion soit 3 à 4,5 ml/kg/heure (= 240 à 360 mg/kg/heure)

Si nécessaire augmenter ou diminuer la vitesse de perfusion selon l’évolution de l’éthanolémie pour la maintenir entre 100 et 150 mg/100 ml. En pratique, il faut vérifier l’éthanolémie toutes les heures au début du traitement pour s’assurer que les taux thérapeutiques sont bien atteints et maintenus. Ces contrôles seront également fréquents pendant la dialyse

Duré du traitement:

  • Dans le cas d’une intoxication au méthanol: Continuer l’éthanolthérapie jusqu’au moment où la concentration sérique de méthanol est inférieure à 20 mg/100 ml et le patient asymptomatique avec un pH artériel normal.
  • Dans le cas d’une intoxication à l’éthylène glycol: continuer l’éthanolthérapie jusqu’à ce que l’éthylène glycol soit non détectable dans le sérum ou jusqu’au moment où ce taux est inférieur à 20 mg/100 ml chez un patient asymptomatique avec un pH artériel normal.

Remarques

Dans de rares cas, l’administration d’éthanol per os pourrait être envisagée. Les doses sont les mêmes mais l’éthanol peut alors être dilué dans du jus de fruit par exemple en dilution à 20%.

Si le patient a bu de l’alcool éthylique (vin, bière..) en même temps que le méthanol ou l’éthylène glycol, il faut en principe faire un dosage d’éthanol en urgence à l’admission et ne commencer les doses d’entretien de l’éthanolthérapie que quand le taux d’éthanol descend en dessous de 150 mg/100 ml.

Un patient alcoolique aura probablement besoin de plus d’alcool éthylique pour maintenir un steady state à cause d’une métabolisation plus rapide de l’alcool éthylique.

Références

  • Beatty, Lorri, Green, Robert, Magee, Kirk, Zed, Peter., A systematic review of ethanol and fomepizole use in toxic alcohol ingestions. Emergency medicine international 2013/02/01;2013:638057. PMID 23431453.

  • Jacobsen, D., McMartin, K.E., Antidotes for methanol and ethylene glycol poisoning. Journal Of Toxicology. Clinical Toxicology 1997/02/01;35(2):127-43. PMID 9120880.

  • Brent, Jeffrey., Fomepizole for ethylene glycol and methanol poisoning. New England Journal Of Medicine 2009/05/21;360(21):2216-23. PMID 19458366.

  • Nelson, Lewis S., Hoffman, Robert S., Lewin, Neal A., Goldfrank, Lewis R., Howland, Mary Ann, Flomenbaum, Neal E., Goldfrank's Toxicologic Emergencies. 2011/../..;(9).

  • MICROMEDEX(R), Healthcare Series Vol. 159, Truven Health Analytics Inc.