Amanite panthère (Amanita pantherina)

 
 
L’amanite panthère (Amanita pantherina) provoque une intoxication où dominent les signes neuropsychiques. Ce champignon contient de l’acide iboténique et du muscimol. Le tableau toxique est connu sous le nom de syndrome panthérinien. L’amanite panthère est beaucoup plus toxique que l’amanite tue-mouches qui donne une intoxication du même type mais sans convulsions.
 
 
 
 

Période d'incubation

Le délai entre l’ingestion et l’apparition des symptômes est de 30 minutes à trois heures.

 
 
 
 

Symptômes

Amanite panthère (Amanita pantherina).
Amanite panthère (Amanita pantherina).
Amanite panthère (Aminata pantherina).
1
2
3

L’intoxication se déroule en deux phases:

  • Période d’excitation: durant cette première phase, on observe des troubles du comportement, de l’euphorie ou de la colère, de l’agitation, de la désorientation, du délire, des hallucinations. Des convulsions peuvent survenir.

  • Période de sommeil profond: au premier état d’excitation succède une période de torpeur voire un coma dans les cas graves. La victime présente parfois aussi des sympômes digestifs mineurs tels que nausées, vomissements et diarrhée.

La victime guérit en général en 12 à 24h mais l’évolution peut être mortelle en raison des convulsions.

 
 
 
 

Traitement

Le traitement est symptomatique, il n’y a pas d’antidote.

 
 
 
 

Prévention

Amanite panthère (Amanita pantherina).
  • L’amanite panthère peut être confondue avec deux amanites comestibles: Amanita rubescens (amanite rougeâtre) et Amanita spissa (amanite épaisse).