Gyromitre (Gyromitra esculenta)

 
 
Ce champignon a d’abord été considéré comme comestible. Il a fallu attendre les années 60 pour en découvrir la toxicité. Il contient de la gyromitrine. Cette toxine est en partie détruite par la cuisson et la dessiccation.
 
 
 
 

Période d'incubation

Le délai entre la consommation des champignons et l’apparition des symptômes est de 6 à 12 heures.

 
 
 
 

Symptômes

Gyromitre (Gyromitra esculenta).
Gyromitre (Gyromitra esculenta).
1
2

Toutes les personnes ne sont pas également sensibles à l’intoxication.

  • Première phase: des troubles digestifs importants (nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales) surviennent 6 à 12 heures après le repas. Ils peuvent entraîner une déshydratation et s’accompagnent de violents maux de tête, de fièvre et d’une asthénie (sensation de fatigue intense). De nombreux cas guérissent en quelques jours.

  • Deuxième phase: lorsque l’intoxication est sévère, une atteinte du foie et des troubles neurologiques (délire, somnolence, tremblements, convulsions) apparaissent 36 à 48 heures après le repas. Il peut y avoir une hémolyse (destruction des globules rouges) et une atteinte du rein.

L’intoxication évolue le plus souvent vers la guérison. On estime que dans 10 % des cas, les lésions du foie peuvent conduire au décès.

 
 
 
 

Traitement

Le traitement est surtout symptomatique.

De la vitamine B6 (pyridoxine) est utilisée pour traiter les convulsions.