La salle de bains

En Belgique, la plupart des accidents se produisent dans la salle de bains. La salle de bains est souvent  un petit local bien chauffé, peu ventilé et où l’air est saturé en vapeur d’eau.
La majorité des accidents sont dus à des chauffe-bains à gaz. Il existe des chauffe-bains de type B et de Type C.

Le chauffe- bain de type B.

Ce chauffe-bain utilise l’air de la pièce pour la combustion. Les gaz brûlés sont évacués par une cheminée.

De nouveaux appareils de type B ne peuvent pas être placés dans une chambre à coucher, une salle de bain, une cabine de douche ou une toilette.

Depuis 2015, le remplacement des appareils de type B par un appareil du même type est également interdit lorsqu’ils sont placés dans une chambre à coucher, une salle de bain, une cabine de douche ou une toilette. Les appareils existants peuvent rester en service pour autant que leur alimentation en air et l’évacuation des gaz de combustion soient conformes aux exigences.

Points à vérifier:

  • Présence d’un système de sécurité sur le chauffe-bain.
    Tous les appareils produits après 1995 sont équipés d’un dispositif anti-refoulement (Thermische Terugslag Beveiliging – TTB). Vérifiez la plaque signalétique de l’appareil: si la date de fabrication est postérieure à 1995, il n’y a en principe pas de danger. Mieux vaut remplacer les appareils fabriqués avant 1996.
  • Présence d’une grille de ventilation dans la porte de la salle de bains.
    La porte doit être munie d’une grille de ventilation non obturable d’une surface minimale de 150 cm2. Cette grille doit être parfaitement dégagée. Elle sert à l’amenée d’air pour la combustion.
  • Couleur bleue de la flamme. 
    Pour un appareil à gaz, une flamme de couleur orangée est un signe de combustion incomplète. Dans ce cas, il faut contacter un technicien.
  • Absence de signes de corrosion, de rouille ou de suie.
  • Le raccordement à la cheminée doit être étanche et le trajet du conduit d’évacuation le plus vertical possible. Les coudes et les sections horizontales dans le conduit d’évacuation perturbent le tirage et favorisent la formation de condensation.

Attention: le fonctionnement simultané d’un chauffe-bain et d’un extracteur d’air ou d’un séchoir à évacuation extérieure peut perturber le tirage de la cheminée et même entraîner le refoulement des gaz brûlés dans la salle de bains.

 

Le chauffe-bain de type C

Il s’agit d’un appareil étanche où le cycle de la combustion se passe complètement en dehors de l’espace d’installation: l’air nécessaire à la combustion est prélevé à l’extérieur et les gaz brûlés sont également rejetés à l’extérieur. Le fonctionnement de l’appareil est indépendant de l’air de la pièce. Il n’y a pas d’ouverture au niveau de la veilleuse et il n’y a pas de risque d’intoxication au CO.

Il existe également des chauffe-eau de cuisine qui fonctionnent au gaz sans être raccordés à une cheminée. Ces appareils ne peuvent en aucun cas servir à chauffer l’eau d’une douche ou d’un bain. (Voir Cuisine)