Articles pour professionnels de la santé

  • Le syndrome sérotoninergique
    Le syndrome sérotoninergique est un effet indésirable potentiellement mortel qui est la conséquence d'un excès d'activité de la sérotonine au niveau central et périphérique. Il peut survenir tant à dose thérapeutique qu'en cas de surdosage, mais il est le plus souvent la conséquence d'une interaction entre plusieurs médicaments sérotoninergiques.
  • Erreurs thérapeutiques: expérience du Centre Antipoisons
    Chaque année le Centre Antipoisons répond à quelque à 55.000 appels ce qui correspond à environ 150 appels par jour. Dans près de 84% des cas, ces appels sont des demandes d’information en urgence suite à une exposition à un produit (appels dits « classiques »). Le produit en cause est un médicament dans 44% des cas. Un tiers des appels pour des médicaments, soit une vingtaine d’appels par jour, concernent une erreur thérapeutique. Il s’agit dans les plupart des cas d’erreurs de produit ou de surdosages. Une évaluation régulière de ces cas permet d’identifier d’éventuels problèmes avec un médicament. 
  • Nouveaux anticoagulants par voie orale (NOAC = non-vitamin K antagonist oral anti-coagulants)
    Jusqu’à présent, ce nouveau groupe d’anticoagulants semble poser peu de problèmes en cas de prise unique, même en grandes quantités, chez des patients qui ne sont pas sous traitement anticoagulant. Par contre, des hémorragies peuvent survenir chez des patients traités chroniquement ou en cas de surdosage chez ces patients. Aucun antidote n’est actuellement disponible, mais un antidote pour le dabigatran a été mis à la disposition de tous les hopitaux depuis avril 2016.
  • Traitement des intoxications au paracetamol
    Un surdosage en paracétamol conduit à une saturation des deux voies principales de métabolisation (glucurono- et sulfoconjugaison).

  • Intoxication au plomb
    En cas de suspicion d’intoxication au plomb, deux démarches sont essentielles : établir le diagnostic et trouver la cause de l’intoxication au plomb. Le traitement est fonction des plombémies.

  • Intoxication par raticide

    La plupart des raticides sont à base d’anticoagulants. Quelques raticides, généralement plus anciens, contiennent d’autres principes actifs. En cas de doute sur la nature du produit, n’hésitez pas à appeler le Centre Antipoison.

  • Piles boutons

    Un courant continu peut s’établir entre la surface muqueuse et la pile et provoquer une nécrose locale.Il est important de localiser rapidement la pile afin d’éviter les complications.

  • Expositions individuelles et collectives aux vapeurs de chlore

    Le chlore est très réactif : il est oxydant et corrosif. L’inhalation de vapeurs de chlore peut entraîner des bronchospasmes et de l’inflammation bronchique évoluant parfois vers la bronchoconstriction.

  • La vipère commune (Vipera berus)
    Dans plus de 50 % des cas, des symptômes locaux apparaissent après la morsure. La prise en charge est avant tout symtômatique. L’utilisation d’un antisérum n’est pas toujours nécessaire et dépend de l’état clinique du patient.
  • Botulisme
    Le botulisme est une intoxication résultant de l’action de neurotoxines paralysantes produites par des bactéries du genre Clostridium. 
  • Cosmétovigilance
    Les professionnels de santé sont invités à signaler les effets indésirables constatés suite à l’utilisation d’un produit cosmétique.

  • Notification électronique d’effets indésirables au Centre de Pharmacovigilance.
    La notification spontanée de suspicions d’effets indésirables par les professionnels de la santé est une source importante d’information en ce qui concerne la sécurité des médicaments.
  • Prise en charge des intoxications aiguës: principes généraux

    Le traitement de la plupart des intoxications est purement symptomatique. Il peut parfois être complété par l’administration d’antidotes spécifiques.

  • Intoxications aiguës et antidotes

    Les antidotes ont des indications limitées : le traitement de la plupart des intoxications est purement symptomatique. Vous trouverez ici un aperçu des intoxications aiguës où un traitement spécifique peut être utile.

  • Emulsions lipidiques par voie intraveineuse (ELI) (Intralipid 20%)
    L'ELI peut être envisagée en cas de cardiotoxicité due aux anesthésiques locaux et à d’autres sustances lipophiles ne répondant pas au traitement classique.