Berce géante et soleil

 
 
Après un contact avec la sève de la plante et sous l’effet de l’exposition au soleil ou au banc solaire, des lésions de la peau se développent en quelques jours. Les lésions ont l’aspect d’une brûlure. L’effet de sensibilisation persiste plusieurs jours. Mieux vaut éviter toute exposition au soleil pendant une semaine environ: manches longues, pantalons, chapeau, crème solaire à haut indice de protection (50-60).
 
 
 
 

Symptômes

Poussant jusqu’à une hauteur de trois mètres et ayant des ombelles d’un diamètre atteignant un demi-mètre, la berce du Caucase constitue une apparition beaucoup plus imposante que la berce commune (Heracleum sphondylium), indigène et largement répandue.

Après un contact avec la sève de la plante et sous l'effet de l'exposition au soleil ou au banc solaire, des lésions de la peau se développent en quelques jours. La peau devient rouge, gonflée, et des grandes bulles (cloques) mettent un à deux jours à apparaître. Les lésions ont l'aspect d'une brûlure. Après guérison, des taches brunes peuvent persister plusieurs mois: on parle d'hyperpigmentation résiduelle.

 
 
 
 

Traitement

  • Même si la peau paraît normale au moment du contact, laver soigneusement la peau.
  • Changer de vêtements s'ils ont été contaminés par la sève de la plante.
  • L'effet de sensibilisation persiste plusieurs jours. Éviter toute exposition au soleil pendant une semaine environ: manches longues, pantalons, chapeau...

Protéger les zones exposées à la lumière solaire par une crème à haut indice de protection (50-60). Surveiller l'apparition d'une réaction: si la peau devient rouge ou gonflée, consulter le médecin traitant ou un dermatologue.

 
 
 
 

Toxicité

Après un contact avec la sève de la plante, la peau devient hypersensible au soleil pendant plus d’une semaine, et ce malgré un bon rinçage. Il s’agit d’une réaction de phototoxicité causée par des substances appelées furanocoumarines présentes dans toutes les parties de la plante. La peau devient rouge, gonflée, et de grandes cloques mettent un à deux jours à apparaître. Les lésions ont l’aspect d’une brûlure.

Après guérison, des taches brunes peuvent persister plusieurs mois: on parle d’hyperpigmentation résiduelle.


 
 
 
 

Prévention

Ne plantez jamais de berce géante près d’un terrain de jeu.
  • Travailler si possible à l'ombre et se protéger la peau en jardinant pour éviter le contact avec la sève. Attention aux projections de gouttelettes qui peuvent imprégner les vêtements.
  • Ne pas planter de berce géante à proximité des plaines de jeu et éviter de se promener sur les terrains où elle pousse lors des promenades ou activités de plein air: les enfants risquent d'utiliser les longues tiges creuses comme sarbacane ou pour construire des cabanes
 
 
 
 

En savoir plus?

Latin: Heracleum mantegazzianum. Néerlandais: Reuzenberenklauw.

La berce géante ou berce du Caucase fait partie de la famille des ombellifères (apiaceae).

Poussant jusqu’à une hauteur de trois mètres et ayant des ombelles d’un diamètre atteignant un demi-mètre, la berce du Caucase constitue une apparition beaucoup plus imposante que la berce commune (Heracleum sphondylium), indigène et largement répandue. Les feuilles au limbe pennatiséqué ont plus d’un mètre de longueur. La tige est couverte de poils raides implantés sur de petites nodosités rouges, se cassant facilement lorsqu’on les touche, en libérant un suc végétal. Les tiges épaisses et creuses dressées se terminent en grandes ombelles blanches qui sont composées de 50 à 120 petites ombellules, chacune de celles-ci jaillissant au même niveau sur la tige. Chacun des deux diakènes plats de couleur brun clair contient une seule graine et est pourvu de quatre veines brun rougeâtre (canaux sécréteurs d’huiles volatiles, qui dégagent une forte odeur désagréable lorsque l’on froisse les akènes).


D'autres plantes peuvent entraîner une réaction de phototoxicité comme celle décrite pour la Berce géante: citons les autres variétés de Berces (Heracleum sphondyllium et autres Heracleum), le céleri (Apium graveolens), la rue (Ruta graveolens), le millepertuis (Hypericum perforatum),la bergamote (Citrus bergamia), le panais commun (Pastinaca sativa), le persil (Petroselinum crispum), le grand Ammi (Ammi majus), la livèche (Levisticum officinale).

Il faut savoir que certains médicaments provoquent également des réactions de phototoxicité. En cas de doute, lire attentivement la notice ou demander conseil à un médecin ou un pharmacien. Enfin, le Carbolineum, un produit de protection du bois peut également provoquer une photoxicité.